Comment gérer les situations de crise en entreprise ?

La Covid-19 a influé profondément et durablement sur l’activité des entreprises et leur organisation interne. Épuisement professionnel, démotivation, dépression, toutes les entreprises sont touchées par le mal-être au travail. Focus sur les meilleures façons de prévenir les risques psychosociaux.

Prévenir les risques psychosociaux

Tous les secteurs d’activité sont concernés par les risques psychosociaux. Le nombre d’employés déclarant souffrir de syndromes rattachés aux RPS ne cesse d’augmenter. Souvent, ils correspondent à des violences internes (harcèlements moral ou sexuel, conflits) ou externes (insultes, agressions, menaces, etc. ). Bien entendu, d’autres cas existent, comme des troubles de la concentration/du sommeil, nervosité, irritabilité, palpitations, fatigue importante, burn-out, etc. Selon les cas, les facteurs de risques peuvent se compenser (exigences élevées, mais bon soutien social) ou, au contraire, se renforcer (manque de reconnaissance par rapport aux efforts consentis). Face à l’ampleur du phénomène, les risques psychosociaux doivent être sérieusement considérés. Pour diminuer ces risques, le bien-être et la qualité de vie au travail sont à favoriser.

Dans le cadre d’une expertise risques psychosociaux, plusieurs actions peuvent être menées. En premier lieu, on repère les indicateurs individuels de souffrance sur le lieu de travail. Il s’agit, entre autres, de plaintes, conduites à risque, problèmes de concentration, etc. Ensuite, on localise les indicateurs collectifs d’alerte : absentéisme, détérioration des relations entre collègues, diminution de la qualité du travail, etc. Autre mesure de prévention, l’employeur et les encadrants doivent faire très attention au risque de conflits, voire de stigmatisation. Il est important de les identifier, puis de les gérer le plus rapidement possible en faisant preuve de discernement et d’équité. Quoi qu’il en soit, recourir à un cabinet spécialisé en prévention des risques psychosociaux se présente comme la solution la plus pratique.

Les autres mesures d’accompagnement

Aucune entreprise n’est à l’abri d’un événement traumatique. Chaque expérience inattendue, soudaine, voire violente parfois, menace l’intégrité physique et psychique d’un salarié ou d’une équipe. Une intervention d’urgence assure une prise en charge complète et rapide des employés concernés par la situation traumatisante. C’est la meilleure façon de gérer les situations de crise en entreprise plus efficacement. Pour cela, on identifie les causes, tout en traitant les conséquences de manière appropriée. Aussi, on assure, pour chaque employé, un soutien social sans faille. Cela consiste à être à l’écoute des besoins ou du ressenti de chacun. Puis, on essaye d’apporter la solution adéquate avec les ressources disponibles (ressources humaines et matérielles, etc. ).

De même, pour prévenir et lutter contre les RPS dans un contexte difficile, on adapte les objectifs selon les ressources disponibles. Il est également recommandé de valoriser le travail et les efforts déployés par les employés. D’autre part, tous les acteurs de l’entreprise peuvent chercher de l’aide auprès d’une cellule d’aide psychologique nationale. Elle est ouverte 24h/24 et 7j/7. Il suffit de contacter le 0 800 130 000 (un numéro vert). Sinon, il y a également la Croix-Rouge Écoute au 0 800 858 858 (7j/7 de 8 h à 20 h). Enfin, les dirigeants ayant besoin d’écoute et de soutien psychologique peuvent appeler le numéro vert 0 805 65 50 50 (7j/7 de 8 h à 20 h).